Auteur

Isuna-Hasekura

 

Isuna HASEKURA (支倉 凍砂)

Écrivain né le 27 Décembre 1982, il a étudié la physique à l’université de Rikkyo.
Au départ, Hasekura inscrivit en 2005 le premier roman de la série au 12ème Prix littéraire Dengeki de l’éditeur ASCII Media Works où il fut récompensé par le prix d’argent. Le roman fut par la suite publié le 10 février 2006. Les dix-sept volumes suivant ont été publiés sous le label Dengeki Bunko (ASCII Media Works).

Il a aussi écrit le scénario du manga Billionaire Girl. Mis en pause après que le premier volume a été publié le 7 septembre 2009.
Résumé :

Takato Kei est un étudiant ordinaire, quand il tombe sur une étrange et séduisante offre d’emploi. Donner des cours à une adolescente vivant à la maison pour 10.000 ¥  de l’heure (environ 100€) ! La jeune fille en question, Fujioka Yukari, solitaire, mais trader, a déjà  réussi à amasser 170 milliards de yens (1700 millions d’euros). En dépit de son argent et de son bel appartement, elle semble embarrassé par sa carrière, comme si son obsession du marché boursier faisait d’elle une otaku. Kei pourrait être la personne dont elle a besoin pour l’aider à sortir de son mode de vie isolé.

 

 

Il a écrit le scénario et les textes d’un Visual Novel (roman interactif avec des images et de la musique) : World End Economica. disponible en français chez Kawasoft

Trailer vidéo
Le site japonais

Résumé :

Environ 16 ans après une immigration massive sur la lune. A une époque où un grand nombre de personnes sont à la poursuite de leurs rêves les plus fous, un jeune garçon nommé Haru, né et ayant grandi sur la lune, poursuit son rêve le plus fou. Aller là où aucun homme n’a été auparavant. Pour ce faire, il a besoin de capital.
Il existe seulement deux règles fondamentales qui régissent ce pays :
– La première règle est de ne jamais avoir une perte.
– La seconde règle est de ne jamais oublier la première.
Seuls ceux qui suivent ces règles sont en mesure d’obtenir d’énormes richesses.

 

 

Son dernier Light Novel Magdala, alchemist path, qui compte 5 tomes au Japon a été adapté en manga par Arisaka Ako (2 tomes au Japon, en cours, sortie en France chez Ototo : juillet 2014). Dans un univers fantastique il narre les aventures d’un alchimiste et d’une prêtresse résolus à percer les mystères de Magdala ! Complots, crimes, trahisons, tous les moyens sont bons pour y parvenir !

Résumé :

Kûsla, un alchimiste, attend son procès pour avoir brûlé les os d’un saint. C’est alors qu’on lui propose un marché : s’il accepte de mettre ses compétences au service de l’ordre des Chevaliers de Claudius, l’une des trois factions avec l’Eglise et la Guilde du commerce, chargée de maintenir l’ordre dans le pays, les charges retenues contre lui seront abandonnées. Kûsla part donc retrouver Weyland, un autre alchimiste. À peine arrivé, il fait la rencontre d’Ul Fenesis, une jeune fille mystérieuse qui a pour mission de les surveiller. Pourquoi espionne-t-on les deux alchimistes ? Qui est vraiment Ul Fenesis ? Et qu’est-ce que Magdala ?

Fiche chez OTOTO et sur Pointmanga.

Extrait

 

Le blog de l’auteur

Anecdotes
A la fin des romans, il y a un petit résumé sur l’auteur différent pour chaque tome :
« Il passe ses jours à se lamenter sur la nature cruelle du monde, depuis que ses études sur les harmoniques sphériques de surface n’ont pas réussi à lui donner le bon résultat sur sa déclaration de revenus.  Cependant, en raison de circonstances atténuantes, il est incapable de fournir des explications sur les harmoniques sphériques de surface. »
« Il est un romantique qui jusqu’à récemment croyait que le ciel était bleu car il reflétait la couleur des océans. Il reste opposé/indécis pour les ions négatifs et l’eau oxygénée. »
« Même s’il a étudié la physique, quand la date pour rendre ses manuscrits approche, il adhère à la théorie du « je peux le faire si je travaille dur » puis il agonise pour se rendre compte qu’en tant qu’homme de science, il devrait savoir que « c’est physiquement impossible ». »
« Il passe son temps à se plaindre fortement du fait que le fil de l’histoire fasse des détours constamment, est dû à la nature aléatoire des mouvements brownien des particules, et on ne peut rien y faire. »